Qui de l'oeuf ou de la poule ???
On aurait finalement l'impression que c'est là entre l'œuf et la poule un vrai casse-tête?! Pourtant il est ÉViDENT que l'œuf était là avant la poule...
Les reptiliens sont parmi nous !
0bama est un extra-terrestre, avec ses amis ils viennent d'une lointaine galaxie et ce depuis les débuts de l'Histoire, c'est grâce à leur avancement démesuré par rapport à nos balbutiements humains qu'ils tiennent le pouvoir sur terre !!! Depuis les 50's ils ont fait "copain" avec l'armée U.S !!!
Cette question m'est toujours apparue absurde: Les spécificités de la poule n'ont rien à voir avec le fait que l'œuf soit un œuf, lequel a été indispensable à l'évolution de touts ovipares depuis bien longtemps avant que des classifications existent pour déterminer ce qu'est une poule en regard de l'espèce antérieure dont elle est l'évolution. Si on a à redire à ça, on en aura toujours à redire à tout ! Une question serait de savoir: À quoi bon? "Qui de l'œuf ou de la poule ..." est par excellence un problème vide et inutile qui n'a d'autre essence que de "diviser" les faibles d'esprit en mal de sujet de conversation ou une façon de faire dévier une discussion embarrassante!
Incroyable, mais cette fantaisie est soutenue massivement par des "détracteurs" du pouvoir en place (David Icke, A. Soral, A Jones, etc.)! Se mêlant au grand fourre-tout connu sous l'appellation "Théorie du complot", elle folklorise d'emblée les remises en question quant à l'infiltration des gouvernements, de l'église et de la finance, ect. par des gangsters de la pire espèce pour tourner le sujet en dérision! Zone 51, Roswell, petits gris, OVNiS d'outre-espace, Raël, foutaises, ...
Des super-héros dans l'armée U.S !!!
L'armée U.S aurait développée depuis les années 50s des unités très spéciales d'hommes de femmes et d'enfants aux capacités extraordinaires: force décuplée par greffes en nano-biotech, dons de voyance extralucide et de contrôle de la pensée, voyages inter-galactiques et j'en passe.
Sous la forme d'une interview, une épaisse brute au cœur tendre témoigne de la manipulation dont il a été victime depuis ses 6 ans, comment il a été frappé d'amnésie durant différentes périodes de plusieurs années passée dans des bases secrètes terrestres ou sur la planète Mars, comment il pouvait déplacer les objets à distance à la force de l'esprit, ou traverser un mur ... Petit détail: l'enquêtrice qui pose les questions n'aborde pas un instant les expériences de drogues hallucinogènes dont on sait que la CiA a usé à des fins militaires. Les souvenirs retrouvés qu'il évoque ont pourtant toutes les caractéristiques de gros délire au LSD! Au-delà de l'invraisemblance des propos, cette omission est plus que révélatrice d'une information biaisée. Je ne conteste en rien qu'ils arrivent à conditionner des brutes extrêmes au cours d'expériences redoutables, je mets du moins en doute leurs pouvoirs magiques!
La presse officielle, arme de désinformation massive!
Ce n'était pas "si" clair jusque il y a peu mais ils ont à présent fait leurs preuves par l'homogénéisation de ce qui s'y dit: information aplanie et arrangeante où seul un minimum incontournable couvre les sujets les plus brûlants.

Collusion complète avec la politique et le marché, montée en sauce d'événements anodins, création arbitraire de sujets portés à la une et maquillage professionnel de la réalité dérangeante. L'info se trouve ailleurs, là où on sait d'emblée qu'il faudra faire preuve d'esprit critique pour distinguer ce qu'on prendra pour vrai de ce qu'on laissera pour faut ...
au fait, saviez-vous que la citation shakespearienne "to be or not to be, that is the question" (être ou ne pas être, telle est la question) a subit une légère falsification ou un léger glissement depuis l'écriture d'"Hamlet"? En fait, le point d'interrogation aurait été déplacé depuis la position: "To be or not? to be, that is the question" (être ou pas? être est la question) et donc le sens premier, humaniste qui faisait l'éloge de la vie (c'est le fait d'être vivant qui offre la possibilité de s'interroger) est devenu beaucoup plus obscur (vivre ou mourir, il faut choisir). Seules subsisteraient une ou deux éditions très anciennes et en V.O qui citeraient correctement!

Ceci pour insister sur le fait qu'on est immergé dans une "culture" absurde, crétinatoire et rétrograde: Tout le monde connaît à présent cette citation mais ... tronquée! et peut à loisir se tordre le cerveau pour y donner sens!

C'est J-C Averty qui dénonce cette ânerie dans une interview des années 60's dont toute trace semble à présent introuvable, je recherche vivement ce document!!!
( http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Christophe_Averty )
TO BE OR NOT? TO BE, THAT iS THE QUESTiON!
STOP au massacre des bébés climat !!!
Lançons une grosse machine verte! Sauvons le climat !!!
Ce combat est décalé, il vaut mieux dire: "Sauvons l'atmosphère ou "Cessons de polluer"! Mais mieux encore: Cessons de polluer!

Le réchauffement global de la planète s'observe depuis longtemps, je vous rappelle que par le passé la Terre a connue des ères glacières! D'inévitables cycles très longs et très lents régissent ces acclimatations sans que nous n'y puissions rien. Le seul combat qui puisse être mené est pour la réparation et la préservation de l'atmosphère, faute d'avoir laissé celle-ci intacte de par nos activités humaines débordantes. La voix qui s'élève au nom du "climat" propose généralement des alternatives technologiques pour pouvoir continuer la même frénésie consummériste mais de façon "verte" et "renouvelable", ce qu'on appelle le "green-washing". Elle étudie la question en hélicoptère, promeut le tout-électrique et peut voir les bons côtés du nucléaire. Elle y voit d'énormes projets à mettre en œuvre alors qu'il faudrait avant tout se calmer !!!
Avec un ami, on avait il y a quelques années trouvé intéressant de mettre en parallèle "le jeu de l'avion" ("vente pyramidale" ou sorte de chaîne courrielle sensée exponentier une mise de départ) avec "le système capitaliste".

En effet dans les 2 cas, la notion de "profit" semble pouvoir se développer alors qu'en fait, c'est elle-même qui génère ces terrains fertiles pour certains et implacablement amoindrissant pour d'autres. Parallèlement, il y a bel et bien les gagnants, peu de gagnants et beaucoup, beaucoup de perdants surtout quand les gagnants ne se contentent pas de gagner peu. Le mécanisme qui apparaît clairement dans le jeu de l'avion est le suivant: pour gagner X (sa mise de départ) x 1000, il s'agît de connaitre dix personnes qui connaissent dix personnes qui connaissent 10 "pigeons", à moins qu'eux même ne connaissent aussi dix personnes qui en connaissent 10 qui etc... Ceux et celles qui y gagnent sont bien éloignés de l'effondrement qui s'opère dans la dispersion de cette chaine. Le fait est que pour gagner, ils n'ont pas cherchés des pigeons, mais bien des gens qui connaissent d'autres degré de pigeons, soit, ils se reconnaissent dans une sorte de réseau d'élite qui manipule les masses et non pas pas comme faisant partie de la masse et tentant d'en sortir. S'ils ne trouvent que des pigeons au premier degré, c'est perdu! Ainsi ceux et celles qui présentent la chose comme étant "une bonne façon de faire fructifier" par la nature des mathématiques sont assurément des perdants là où les gagnants ont présenté froidement à leur suite le degré de la chaîne sur lequel il allait falloir se rabattre sans faire de quartiers. En fait, ces "jeux" naissent et s'essoufflent instantanément, sortent de petits "foyers à tiroirs" et hautement hiérarchisés. Si on ne fait pas partie du "club" qui dépend du "club" et dont dépend un autre "club", voire 10 autres clubs, ça va être très dur de faire du profit. Le maître-mot est "club" et son-sens caché "embrouille spéculative" puisque ces "clubs" réunissent des gens en vue de programmer à un degré ultérieur un maximum de pertes pour un maximum de perdants.

L'ensemble du système repose comme dans le capitalisme sur une hypocrisie latente, celle d'une égalité des chances pour tous et toutes, discours tenu à des moutons par les loups qui s'organisent entre eux en d'autres termes vis-à-vis de ces victimes dociles. Comme dans un gigantesque "jeu de l'avion", la crise économico-financière actuelle demande de s'organiser en requins pour ne pas sombrer. Suffisamment d'informations ont circulé sur le système monétaire mondial et sur la virtualité de l'argent abstrait que génèrent les emprunts pour révéler l'hypocrisie ambiante, pourtant ce n'est pas la révolution!, même s'il apparait de plus en pus clairement que ce grand jeu de l'avion s'avérera sans issue.

La valeur de l'argent repose sur une forme de mensonge auquel généralement on tient quand on en possède ne fût-ce qu'un peu.
QUi EST PARTANT POUR UN PETiT JEU DE L'AViON ?
LE TABAGiSME PASSiF ET SES RAVAGES ...
Rien n'a jamais vraiment prouvé que les "fumeurs passifs" encouraient un risque pour leur santé supplémentaire à celui de respirer l'air qui est disponible en ville ou d'être en présence de certains déodorants. Le tabagisme a été chaudement recommandé par les médias jusque dans les années 80.

Je n'essaie pas de vous dire que la fumée de cigarette rend l'air plus pur, c'est clair que l'atmosphère n'en est que plus malsaine mais ce que de nombreuses campagnes ont insidieusement amené résidait en "rendre les fumeurs coupables d'un crime envers les non-fumeurs" et ce en s'appuyant sur des données scientifiquement insignifiantes. Évidemment les enfants sont plus sensibles et les bébés hyper-sensibles mais ni plus ni moins que vis-à-vis d'autres pollutions ambiantes ou d'une alimentation merdique. C'est un des cas où il a été possible de dresser une part de la population contre l'autre avec un effet "boule-de-neige". Diviser pour régner.
SIDA n'est pas celui qu'on croit !!!
La séropositivité n'est pas ce qu'on croit ! Les facteurs qui peuvent la déclarer n'ont pas tous à voir avec le virus du sida. La transmission semble même ne pas s'opérer via les relations sexuelles, hormis si des facteurs d'hygiène ou d'autres pathologies interviennent. En un mot, le phénomène a été monté en sauce et réaménagé à-travers les médias par les politiques et lobbys de la santé pour instiller l'angoisse et stigmatiser l'Afrique.
Lire l'article sur sidasanté
Par-contre les campagnes médiatiques ont pût y aller bon-train. S'y a été conjointement de clips, affichages, tournées dans les écoles, journée mondiale, etc. Les lobbys des petits rubans rouges s'en frottent encore les mains! À part ça peu de réelle info sur cette maladie sortie d'on ne sait pas vraiment où à la fin des années 70s. Aujourd'hui, les résultats d'analyse pour diagnostiquer la séropositivité sont soumises à différentes évaluations selon le pays! Ainsi en Afrique sont diagnostiquées séropositives, donc SIDA, des foules qui ne le seraient pas en France et encore moins au Canada!
QUE PENSER D'ALEX JONES ?
Le chasseur de bilderbergers, réalisateur de "Endgame", alerteur publique bien connu des alter u.s.alistes serait une marionnette de l'élite juive ? et pourquoi pas même des vilains qu'il poursuit !?!

AJ est certes à-priori un showman qui a plus tendance à se mettre en scène dans ses recherches qu'à en présenter des "résultats" ou proposer des "solutions". Il met dans "Endgame" l'accent sur le fait que les masses ne sont pas au courant de ce qui se trame, dénonciations qu'il clame de façon plutôt folklorique, voire maladroite sans semble-t-il distribuer de document informatif à la population lors de ses actions! Si son film est très fourni en dénonciations et informations conspirationnistes, n'est-il pas à l'avant-garde de l'acceptation et de la résignation par les masses?

L'article que vous trouverez en cliquant sur l'image est très documenté sur le personnage.
MAiS Où EST DONC OUSSAMA ?
On ne peut que se questionner face à l'information sur la mort de Ben Laden. On sentait déjà le terrain miné au vu de certains documents qui lient dans les affaires les famille Bush et Ben Laden depuis des générations.

Al-Qaïda avec son leader apparaît comme une grosse mystification montée en sauce dans les médias comme prétexte aux invasions américano-OTANnaises vers l'Orient mais le point d'orgue avec l'assassinat de l'ennemi publique n°1 n'a franchement pas été très convainquant. Pourquoi ces photos truquées ??? Et surtout pourquoi pas une de ces bonnes vielles allégories à la "Choc des titans" ?











Je suis de ceux qui pensent que Oussama se la coule douce et que son avenir est assuré. La chirurgie plastique peut faire aussi bien que du photoshop de nos jours et il n'est pas impossible qu'il fasse un retour à la scène médiatique sous de nouveaux traits et dans un nouveau rôle. À bientôt monsieur Benoit Ladenne!
LE VOTE ÉLECTRONiQUE, iL NOUS NiQUE!
Le principe "démocratique" (représentatif) reposait depuis longtemps sur celui du contrôle citoyen qui dans le cas d'élections s'opérait par le biais d'assesseurs présents pendant le vote, assignés ensuite au dépouillage chacun pour son bureau et finalement présents lors de la centralisation des bulletins où les résultats faisaient l'objet d'une criée validée ou pas par ceux-ci.
En cliquant sur l'image vous trouverez un reportage: "Hacking Democraty" (2006) ou l'enquête d'une citoyenne américaine autour des machines à voter et des sociétés qui les gèrent. Le bilan est désastreux !!! Ces machines sont premièrement hors de tout contrôle citoyen mais de plus elles autorisent des décomptes inverses (en négatif), des glissements d'un vote à un autre, jusque à un résultat final complètement arbitraire et prévu à l'avance!
L'absence totale d'un contrôle citoyen du dépouillement en fait une pratique éhontément anti-démocratique !!!
La presse semble vraiment vouloir déterminer les causes de ces horreurs cannibales! Après les sels-de-bain (petits cristaux qui vous niquent le cerveau) voilà la thèse du rayonnement cosmique: pas mal trouvé!. Pas un instant elle ne se tourne vers le motif le plus plausible pour justifier cette épidémie: la presse!

Qu'on désigne les coupables en tant que "zombies" n'a rien d'anodin quand on sait que les films de zombies remportent un énorme succès médiatique depuis 30 à 40 ans. Sacralisation de Romero, défilé annuel des zombies dans la ville, sortie de diverses séries, introduction du terme dans le language pour évoquer "la fatigue", etc. De plus parce qu'ils sont avant tout victimes, les zombies s'attirent une certaine sympathie.

Pour rappel, "zombie" du début du 20ème siècle désignait "envouté par le Vaudou". En 1968 Romero sort "Night of the dead" (la nuit des morts-vivants) et le concept actuel du "zombie" voit le jour. Ce zombie est un mort qui revient à la vie amoindri de ses facultés intellectuelles et cognitives pour n'être plus qu'une larve titubante assoiffée de victimes humaines. Pendant les années 70 et 80 il continue à explorer le sujet qui métaphore à merveille la lobotomie du consommateur forcené et abruti. Il inspire d'autres réalisateurs dans sa suite et le sujet se décline à différentes sauces. Dans les années 90s, le terme "zombie" est connu de tous et exploité tous azimut. Michael Jackson himself en incarne un dans un clip. Aux années 2000, c'est la consécration du genre qui quitte la sphère du simple mort-vivant et on voit son association avec un risque d'infection virale, parfois il dépasse l'état larvaire pour devenir un combattant enragé (un peu comme quand un vampire prend des bains de soleil en mangeant un pistou).

En un mot, le terme "zombie" à mis plus de 40 ans de matraquage médiatique pour glisser vers l'usage qui lui est assigné aujourd'hui soit: désigner un fait-divers dans les actualités!!!
D'un côté les médias d'antan on matraqués du zombie et donnés ses titres de noblesse à ce concept délirant-fantaisiste-morbide de sorte que personne ne puisse l'ignorer et qu'il participe de plein-pied à l'imaginaire collectif, d'un autre, les médias actuels ancrent ce même concept dans la réalité en usant du terme pour décrire des actes de boucherie ou de cannibalisme, donnant en substance de quoi prolonger la fiction à l'heure des reality-shows.

Je prétend donc que les cas présentés dans la presse sont un support pour les suivants. Je prétend également que le cinéma de zombie a marqué une génération. Ces horreurs cannibales codifiées visibles à l'écran sont une fois vues de l'ordre du "connu", donc inconsciemment préférables à "l'inconnu". Quand un individu pète un câble, c'est son inconscient qui prend les commandes et ce zombie y tient désormais sa place! Aujourd'hui où la presse s'empresse de titrer "Le zombie de Miami", "Nouveaux cas de zombies", etc., on crée à nouveau des antécédents tels que ce genre d'événement (déjà connu comme attaque de zombies à l'écran) apparaissent "normal" dans la plate réalité des rues de la ville. Ce à quoi et en toute inconscience, des gens qui pètent un câble pour n'importe quelle raison (qu'ils soient récepteurs cosmiques ou s'ils ont pris une saloperie hallucinogène ou si un cailloux leur tombe sur la tête) ne manquent pas de référer !!!

L'appeller "cannibal", "boucher" "dévoreur" ou"détraqué" ... de Miami ferait toute la différence car les zombies ont toujours plutôt eus la cote!
UNE ÉPIDÉMIE DE ZOMBIES MENACE LES USA !!!
Les cas de violence sanguinaire et/ou cannibale qui se sont présentés de mars à juillet 2012 sont nombreux dans l'Ohio. Le premier qui a été directement comparé à une "affaire de zombies" est celui d'un homme nu qui a sauvagement dévoré la face d'un clochard sur un passage piéton à Miami avant d'être abattu de 4 balles par la police. À peu près simultanément un autre s'ouvrait le bide et lançait ses intestins sur la police suite à un contrôle d'identité. Depuis, entre la mère qui a dépecée sa petite, l'amoureux qui a mangé la bouche de sa copine, le père qui a dévoré son propre bras devant ses enfants, on a fini par lisser l'info pour attribuer ces actes à une "épidémie de zombies" même si les auteurs ne sont pas des morts-vivants !!!
http://www.wikistrike.com/article-luc-montagnier-prix-nobel-de-medecine-parle-du-sida-107331994.html
→PAGE 2
→PAGE 2
Reste à recouper l'info alternative → http://inutillamis.hotglue.me/infos/